• édition du 

    Journal de travail. Années de jeunesse – tome 1, 1963-1968

    Patrice Chéreau

    Accueil
    Julien Centrès – Directeur d’ouvrage
    Ariane Mnouchkine – Préfacier
    Pablo Gonzalo Cisneros – Postfacier

    Co-édition Actes Sud-Papiers/Imec, 2018

    272 pages
    ISBN : 978-2-330-08410-3 • prix : 25 €

    Ce premier volume se consacre aux années de jeunesse de Patrice Chéreau, de sa première mise en scène en 1963 (L’Intervention de Victor Hugo) à la création du Prix de la révolte au marché noir au Théâtre de la Commune à Aubervilliers en 1968. Pendant ces cinq ans, le lecteur suivra les réflexions du metteur en scène depuis ses débuts dans le groupe théâtral du Lycée Louis-le-Grand au Festival d’Erlangen (1963-65), de Gennevilliers à Sartrouville (1966-69).
    Devant cette oeuvre monumentale aux fabuleux travaux préparatoires, conservés à l’IMEC, il a fallu renoncer à l’exhaustivité. Voici une sélection de notes, restituées chronologiquement, dans lesquelles le metteur en scène pense son travail, analyse une pièce, cherche son geste et évoque ses collaborations.
    Dès ses premières mises en scène, Patrice Chéreau prend l’habitude de dater ses notes, couchées à la hâte, le plus souvent sur des feuilles volantes qu’il émaille de nombreux croquis. On y lit qu’il travaille simultanément sur différents projets, que l’artiste change de paradigme médiatique, pensant d’abord le théâtre avec la grammaire de la peinture avant de lui préférer celle du cinéma. En parcourant ces écrits et ces dessins, c’est la pensée, la définition de l’esthétique, le discours sur le monde du metteur en scène et les questions politiques de son temps qui apparaissent au lecteur. Ces écrits sont aussi la trace de ses lectures marxistes à partir desquelles il analyse les œuvres littéraires et les rapports de forces dans les sociétés.
    On y retrouve enfin l’admiration de Patrice Chéreau pour Bertolt Brecht et le Berliner Ensemble, sa tentative d’un théâtre militant à Sartrouville qui précède un intérêt marqué pour la troupe américaine du Bread and Puppet Theatre.



    http://www.imec-archives.com/editions/journal-de-travail-annees-de-jeunesse-tome-1-1963-1968/


    votre commentaire
  • Patrice Chéreau
    à l'œuvre

    http://ekladata.com/br7d6Z0qk5lW8aaUU7TC9MNrXLM.jpg

    sous la direction de
    Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas

    avec le concours de
    Julien Centrès, Guillaume Scaillet et Marguerite Vappereau

    Presses universitaires de Rennes, novembre 2016

    Beau-Livre illustré couleurs et N & B
    isbn 978-2-7535-5180-0

    22 x 28 cm - 432 p.
    39 €

    Télécharger « introduction.pdf »

    Télécharger « table des matières.pdf »

    Télécharger « les auteurs.pdf »

    Télécharger « Chéreau à l'oeuvre_bon de commande PUR.pdf »

     

     

     

     

    Photographie de couverture – Patrice Chéreau avec Stéphane Degout (Guglielmo), au sol, et Shawn Mathey (Ferrando), debout, Cosi fan tutte de Mozart, Aix-en-Provence, Salle de répétition, 18 juin 2005 © Bertrand Couderc. 

    Patrice Chéreau se passionne pour le théâtre depuis ses plus jeunes années. Au lycée Louis-le-Grand, il en découvre tous les aspects, jusqu’à la signature de sa première mise en scène en 1964, à l’âge de vingt ans.

    Ce livre retrace et éclaire le parcours de cet artiste majeur du second xxe siècle et de la première décennie du XXIe dont l’une des grandes originalités consiste à établir continuellement des correspondances entre peinture, cinéma, musique et spectacle vivant. De Peer Gynt à Hamlet, du Ring de Wagner sifflé puis encensé à Bayreuth jusqu’à Elektra qui triomphe et bouleverse au Festival d’Aix-en-Provence en 2013, de son premier téléfilm méconnu, Le Compagnon, jusqu’à La Reine Margot, ce créateur d’exception construit sans relâche sa vie de metteur en scène de théâtre et d’opéra, de réalisateur et scénariste, mais également d’acteur.

    Cet ouvrage croise les regards, fait dialoguer artistes, chercheurs et responsables culturels pour approcher au plus près du travail de création. Il met aussi l’accent sur la réception des œuvres et leur postérité, montre leur rayonnement et leur portée, nationale et internationale.

    Cette publication, qui se fonde sur une très riche documentation écrite et visuelle, présente de nombreuses photographies, pour la plupart inédites, de l’artiste au travail et de ses créations. Il invite les publics les plus larges à découvrir ou redécouvrir une œuvre unique, puissante et foisonnante.

    Contributeurs (dans l'ordre d'apparition en table des matières)

    Jean-Pierre Vincent, Michel Bataillon, Hélène Vincent, Bernard Sobel, François Dunoyer, Serge Pauthe,
    Pascale Goetschel, Gabriel Garran, Gérard Desarthe, Yves Bernard, Julien Centrès, Carlotta Sorba, André Serré, Alain Libolt, François Jost, Roland Bertin, Laurence Bourdil, André Diot, Hermine Karagheuz, Jean-Claude Yon, Marielle Silhouette, Catherine Tasca, Mathieu Lericq, Anne-Françoise Benhamou, Béatrice Houplain,
    André Helbo, Jacques-Olivier Boudon, Aurore Renaut, Philippe Coutant, Bernard Steffenino, Antoine de Baecque, Valérie Six, Philippe Calvario, Pierre Trividic, Éric Neveux, Ana Vinuela, Anne-Louise Trividic, Éric Caravaca, Christian Biet, Dominique Blanc, Jean-Marie Le Gall, Bertrand Couderc, Antoine Marès, Clément Hervieu-Léger, Valérie Nègre, Serge Linarès, Marie-Noële Sicard, Bertrand Tillier, Thierry Thieù Niang, Dominique Bruguière, Vincent Huguet, Richard Peduzzi

    en cinq parties

    APPRENTISSAGES 1959-1969

    VOYAGES EN ITALIE 1969-1972 

    LES ANNÉES VILLEURBANNE 1972-1981

    UN THÉÂTRE À SA MESURE : NANTERRE 1982-1990

    CONFLUENCES 1991-2013

     

    quelques images du livre…

    Livre : Patrice Chéreau à l'œuvre De la Maison des morts
    de Leos Janacek (2007) © Ros Ribas
    Livre : Patrice Chéreau à l'œuvre

    <= En haut, Patrice Chéreau et Dominique Blanc, répétition de Phèdre de Jean Racine (2003)
    © Odéon-Théâtre de l’Europe. Atelier Berthier/Ros Ribas.

    En bas, Dominique Blanc dans Phèdre de Jean Racine (2003)
    © Odéon-Théâtre de l’Europe. Atelier Berthier/Ros Ribas.

     

    => Gérard Desarthe dans Hamlet de William Shakespeare (1988). Avignon © Ros Ribas.

    => Gérard Desarthe dans Hamlet de William Shakespeare (1988). Avignon © Ros Ribas

    Livre : Patrice Chéreau à l'œuvre 

    Livre : Patrice Chéreau à l'œuvre 
    Nada Strancar et Gérard Desarthe dans Hamlet
    de William Shakespeare (1988). Avignon
    © Ros Ribas. 
       
     

     

     

    Nous remercions  les Archives nationales, les archives départementales des Hauts-de-Seine, les archives municipales d'Erlangen, de Spolète, de Nancy, d'Aubervilliers et les archives du Théâtre de La Commune,la Bibliothèque nationale de France et le département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France, la Cinémathèque française, l'IMEC, les personnels de l'Ina et de l'InaTHEQUE, le Lycée Louis-le-Grand, la mairie de Lézigné, le Metropolitan Opera, l'Odéon-Théâtre de l'Europe, le Piccolo Teatro de Milan.

    Livre : Patrice Chéreau à l'œuvre


    votre commentaire
  • Projection de Adieu Bonaparte
    suivie d'un débat avec Myriam Tsikounas, Jacques-Olivier Boudon,
    Béatrice de Pastre et Hervé Richard (sous réserve)

    lundi 5 décembre 2016 à 20h au cinéma Champo
    51, rue des Écoles, 75005 Paris

    Accueil

    Télécharger « Adieu Bonaparte au cinéma le Champo.jpg »

     


    votre commentaire
  • Une visite de l'exposition dans le cadre du colloque
    Patrice Chéreau en son temps
    est organisée le jeudi 17 novembre 2016 à 18h30.

    Elle ne pourra être effectuée que si vous vous êtes inscrit-e auprès de l'organisation du colloque.

    Lire la suite...


    1 commentaire
  • jeudi 17 novembre 2016

    9 h-9 h 15 Ouverture institutionnelle  par Georges Haddad, président de l’université Paris1 Panthéon Sorbonne 

      et Barthélémy Jobert, président de l’université Paris Sorbonne

    9 h 15-9 h 30 Introduction par Pascale Goetschel, Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas

                       Diffusion de l’entretien avec Patrice Chéreau réalisé par Moussa Abadi le 23 juin 1966

    Itinéraires esthétique et politique

    9 h 30-11 h 30 Les débuts, le théâtre public

    présidence • Robert Abirached

    René Gaudy, Génération Patrice Chéreau, rupture ou intégration Télécharger « résumé René Gaudy.pdf »

    Pascale Goetschel, Chéreau à Sartrouville (1966-1969) : le parti pris du théâtre Télécharger « résumé Goetschel.pdf »

    Marion Denizot, Patrice Chéreau, les institutions et le service public : les contradictions d’un homme de conviction Télécharger « résumé Marion Denizot.pdf »

    Anne-Françoise Benhamou, Chéreau, Brecht et Althusser (1964-1965) Télécharger « résumé A.-F. Benhamou.pdf »

     

    11 h 30-13 h table ronde Expériences italiennes

    présidence • Carlotta Sorba

    Paola Ranzini, Questions de répertoire. Les mises en scène de Patrice Chéreau en Italie (1969-1972) 

    Télécharger « Résumé Paola Ranzini.pdf »

    Marie-Françoise Lévy, Entre la France et l’Italie : Patrice Chéreau et la création de Richard II 
    (janvier-février 1970) 
    Télécharger « résumé M.-F. Lévy.pdf »

    Livia Cavaglieri, Stefano Locatelli, Donatella Orecchia (Ormete), La mémoire du théâtre : voix
    et témoignages du passage de Patrice Chéreau au Piccolo Teatro 
    Télécharger « résumé Ormete.pdf »

    14 h 30-16 h 15  Retours d’Italie

    présidence • Myriam Tsikounas

    Michel Bataillon, « Il s’agit de beauté toute crue »

    Julien Centrès, Quand Chéreau écrit l’Histoire : Toller une expérience singulière Télécharger « résumé J. Centrès.pdf »

    François Jost, Le Compagnon

    16 h 15-17 h 30 table ronde Le moment Nanterre

    présidence • Christian Biet

    Catherine Tasca 

    Gérard Desarthe, Hamlet à Nanterre (à confirmer)

    Béatrice Houplain, L’école des comédiens de Nanterre

    extraits de Dans la Solitude des champs de coton, Combat de nègre et de chiens, Hamlet

     

    vendredi 18 novembre 2016

    Chéreau au travail

    9 h 15-12 h 30 Le travail sur les œuvres

    présidence • Marco Consolini

    Georges Banu, Patrice Chéreau, « leader » à Nanterre

    Aurore Renaut, Les Trois Mousquetaires antichambre de La Reine Margot Télécharger « résumé Aurore Renaut.pdf »

    Antoine de Baecque, Chéreau dans l'histoire ? Filmer la violence dans La Reine Margot Télécharger « résumé A. de Baecque.pdf »

    Marguerite Vappereau, « Vous m’avez interprété, pas trahi. » Les Paravents de Jean Genet
    mise en scène par Patrice Chéreau au théâtre des Amandiers de Nanterre (1983) 
    Télécharger « résumé M. Vappereau.pdf »

    Serge Linares, Spectacles de La Douleur : Chéreau interprète de Duras Télécharger « résumé S. Linarès.pdf »

    Quentin Rioual, Patrice Chéreau dans le temps norvégien du début du XXe siècle Télécharger « résumé Q. Rioual.pdf »

    Grégoire Tosser, Inès Taillandier Guittard, « Schweig, und tanze ! » : énigmes et contradictions
    dans la scène finale d’ 
    Elektra de Strauss 
    Télécharger « résumé Tosser-Taillandier.pdf »

    12 h 30-12 h 45 Patrice Chéreau, directeur d’acteurs (film de montage Ina/Myriam Tsikounas)

    14 h-15 h 50  Les œuvres au présent

    présidence • Pascal Ory

    Françoise Zamour, Les princes et les dieux, l’incarnation du pouvoir, du Ring à La Reine Margot Télécharger « résumé F. Zamour.pdf »

    Mathieu Lericq, Des Corps clandestins. Le présent comme symptôme à partir de L’homme blessé
    de Patrice Chéreau (1983) 
    Télécharger « résumé M. Lericq.pdf »

    Brigitte Gauthier, « Les Intimités électives de Patrice Chéreau » : un cinéma engagé de l’analyse
    des mœurs contemporaines 
    Télécharger « résumé B. Gauthier.pdf »

    Manon Worms, Phèdre : ensanglanter Racine Télécharger « résumé M. Worms.pdf »

    16 h 10-18 h  L’univers du créateur

    présidence : Dominique Kalifa

    Marie-Madeleine Mervant-Roux, 1973-1983 (de La Dispute à Combat de nègre et de chiens). Comment réinventer une scène parlante ? Télécharger « résumé Mervant-roux.pdf »

    François Picard, D’Appia à Chéreau, la lumière comme élément expressif Télécharger « résumé Picard.pdf »

    Marie-Noële Sicard, Le Louvre, le théâtre, la peinture Télécharger « résumé M.-N. Sicard.pdf »

    Anaïs Fléchet et Jean-Sébastien Noël, Chéreau Sound scape, la construction des paysages sonores de Patrice Chéreau Télécharger « résumé A. Fléchet-J.-S. Noël.pdf »

     

    samedi 19 novembre 2016

    Chéreau au travail (suite)

    9 h-11 h 30 table ronde L’expérience allemande

    présidence • Robert Frank

    Robert Piencikowski, « Cross over the Ring ! » La rencontre Boulez-Chéreau à Bayreuth Télécharger « résumé R. Piencikowski.pdf »

    Marielle Silhouette, La réception de Chéreau en Allemagne Télécharger « résumé M. Silhouette.pdf »

    Élise Petit, Patrice Chéreau, Pierre Boulez : parcours d’un Ring (1976-1980) Télécharger « résumé E. Petit.pdf »

    Nicole Colin, Patrice Chéreau – passeur du théâtre allemand en France Télécharger « résumé N. Colin.pdf »

     

    11h30-13 h  Circulations : temps, genres, espaces

    présidence • Éric Bussière

    Antoine Marès, Patrice Chéreau et le « monde tchèque » Télécharger « résumé A. Marès.pdf »

    André Helbo, Chéreau et les contextes binationaux de production Télécharger « résumé A. Helbo.pdf »

    Michel Rapoport, La « fortune » britannique de Patrice Chéreau

    Ana Vinuela, Intimité (Intimacy). Un film d’auteur français en anglais Télécharger « résumé A. Vinuela.pdf »

     

    13 h -13 h 30 Conclusion par Anne-Françoise Benhamou


    votre commentaire